Le blog des CM1B

05 septembre 2012

Bonne rentrée à tous!

Je souhaite une très bonne rentrée à mes anciens élèves de CM1B.

Bon courage pour cette année de CM2!

Je pense à vous tous et espère que vous réussirez.

Bon vent!

 

Posté par Maitresse CM1B à 15:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]


29 juin 2012

Les récits de science-fiction des CM1B

L'histoire de Diego

En 2052, la terre était tellement polluée que la seule solution était de partir sur une autre planète. Une pluie d'acide s'abattait sur la Terre. Grâce à une fusée ultra puissante, tout le monde pouvait partir sur une autre planète. 
La Terre était en train de se dégrader. 
Pendant le voyage, qui était censé durer une semaine,la fusée rencontra un problème technique. 
- "Ici le pilote, envoyez une équipe pour ça. 
- Bien reçu, nous allons envoyer une équipe."
Vingt minutes plus tard : 
- "On a enfin fini. 
- D'accord." répondit le pilote. 
Le problème fut résolu. Plus tard, dans un coin du vaisseau, une enfant dit à sa maman. 
- "Maman, puis-je aller aux toilettes? 
- Oui, vas-y. 
- AAA!!!! il y a une autre planète et on va s'y écraser!" 
Puis la fusée s'écrasa. 
- "Tout le monde va bien ? cria le pilote 
- Oui, répondirent les gens. 
- Je vais vérifier si la pression de l'air est bonne. C'est bon, tout le monde peut sortir. 
Qu'est-ce que c'est que cette lumière,OUAAOU!!! une ville extraterrestre. 
- Iuq tse c'? 
-  Nous, nous sommes des terriens et nous venons vivre ici. 
- Maman, il est bizarre ! Il a trois pieds, trois mains et une tête multicolore! cria un enfant. 
Leurs bâtiments sont aussi bizarre qu'eux. Ils sont en glace, en titane, en bois et même avec des mélanges d'autres matières. Leurs animaux, par exemple, cet oiseau a des ailes de chauves-souris et une hélice à la place du bec."

Les terriens vécurent ici pour toujours.


Attention! planète dangereuse de Fadil

En 2052, il y avait un homme qui s’appelait Daniel et une femme Lili.  La terre était très polluée,les villes aussi. Ils décidèrent d'aller sur Vénus. 

Au bout d'une heure, ils rentrèrent dans la fusée. Ils avaient des masques contre la mort. Le voyage dura mille ans. Ils croisèrent en chemin tout le monde mais ils n'avaient plus de provisions. Quand ils se déplaçaient dans le vaisseau, les voyageurs risquaient de s'électrocuter. Ils décidèrent alors de construire une voiture volante.

Du hublot, Daniel et Lili observaient le paysage.

En atterrissant, il y eut un drame. Il y avait un extraterreste qui avait déjà tué trois milles peronnes.

Daniel essaya de s'enfuir mais l'éxtratéreste le mangea.

Posté par Maitresse CM1B à 12:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 mars 2012

Bravo aux nouveaux délégués!

Vendredi après-midi, la classe de CM1B, ainsi que nos voisins les CM2, ont élu leurs délégués de classe.

Nous avons donc assisté à une victoire écrasante de Myriam avec 28 voix. Sa proposition d'augmenter la taille des barrières pour éviter que le ballon ne se retrouve à l'extérieur a beaucoup séduit. Reste à voir si cela sera réalisable par la suite!

Suit Mehdi, "le candidat qui aime bien les autres", avec 7 voix.

Félicitations aux vainqueurs!

Félicitations également aux autres candidats qui auront, avec leur équipe, mené une très belle campagne!

Bravo à tous! :)

Posté par Maitresse CM1B à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2012

Pour aller plus loin...

Pour ceux qui ont été interessés par la vie au moyen-âge et qui voudraient en savoir un peu plus, je vous conseille l'excellent site éducatif de France 5 : http://www.curiosphere.tv/moyenage/index.htm

Bonne navigation!

Posté par Maitresse CM1B à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les saynètes du moyen-âge

Le projet de la période était d'écrire une saynète se déroulant au moyen-âge. Encore une fois, il y avait une contrainte au niveau des personnages : chaque élève a pioché une carte etdevait jouer ce personnage.

En parallèle, chacun a travaillé sur un exposé, en groupe avec des camarades, pour tenter d'en savoir un peu plus sur ces fameux personnages (leur vie, leur métier...)

Les exposés sont réussis, les saynètes aussi (malheureusement, certains n'ont pas terminé le travail à temps, la saynète ne peut donc figurer sur le blog).

Félicitations à tous les élèves qui ont écrit les saynètes suivantes!

Bonne lecture!

 

La paysanne est heureuse, de Diego et Susana

Il était une fois, un jongleur qui s'était fait renvoyer car il ne faisait plus rire.

Le jongleur (se questionnant) : - Il faut que je retrouve un travail.

Il vit quelqu'un qui travaillait dans les champs.

Le jongleur (s'adressant à la dame dans les champs) : - Eh, bonjour madame!
La paysanne (étonnée de voir quelqu'un) : - Que me voulez vous,monsieur?
Le jongleur (joyeux de trouver quelqu’un) : - Je viens vous proposer mon aide,car je n'ai pas de travail.
La paysanne : - Oui avec joie!
Elle était tellement contente qu'elle dansa et tomba dans un seau d'eau.
Et c'est ainsi que le jongleur vint chaque jour aider la paysanne. Ils devinrent les meilleurs amis du monde.


Alger et les barbares, de Rayan

Il était une fois,un chevalier qui était en train de se préparer avec son écuyer, dans un château à Alger. Il s'appelait Rayan. Tout à coup,un charpentier vint déranger le chevalier et son écuyer.

Charpentier (qui s'appelait Mehdi) : - Vous êtes appelé par le roi!!!
Rayan: - Dites lui que j'arrive!
Charpentier: - Votre majesté,le chevalier arrive!
Rayan: - Qui a-t-il roi?
Roi: - Les barbares nous attaquent.

Pendant ce temps,les barbares escaladaient la grande muraille par surprise. Leur chef qui s'appelait Fadil arriva et dit à ses hommes d'envahir le royaume.

Rayan:- Vas me chercher les armes Mehdi!!
Mehdi: Oui chef!

Et le château commença à brûler. La guerre se déchaina. Fadil annonça que celui qui lui rapporterait la tête du roi aura tous ses trésors. Ses gardes commencèrent à le chercher. Mais il alla se cacher aux oubliettes qui étaient sans issue. Alors les gardes de Fadil tuèrent le roi. Rayan et Mehdi pleurèrent.

Un garde: - Ne vous inquiétez pas, la guerre est finie et il ne reste plus un barbare dans la cour.
Rayan (en séchant ses larmes) : - Vous êtes sûr?
Le garde: - Oui.
Rayan: - Alors nous allons élire un nouveau roi!

Et tout le monde fit la fête et un vote s'organisa pour un nouveau roi.


C'est bien mais pas normal, de Svetlana et Burak

Un jour, un homme du nom d'Éric arriva dans un petit village. Il vit un homme qui vendait des fruits.

Éric (en s'exclamant) : - Bonjour, monsieur! Je voudrais une pomme.
Jac : - Excusez-moi, monsieur. Je n'ai plus de pommes.
Éric : - Alors donnez-moi une banane.
Jac : - Tenez, monsieur. Cela fera 20 francs.

Jac avait remarqué qu'Eric était riche et bien habillé.

Jac (à toute vitesse) : - Je vous en prie, monsieur, entrez donc.

Éric entra et s'étonna.

Jac : - Mais je vous en prie, asseyez-vous donc.
Éric : - Que me voulez-vous, paysan?
Jac : - J'aimerais un couteau en fer?
Éric : - Un couteau? Et pour quand?
Jac : - Ça dépend. Combien de temps vous faut-il?
Éric : - Ca sera fait pour demain.
Jac : - D'accord!

La nuit passa et Éric fabriqua le couteau. Le matin, il alla voir le paysan.

Éric : - Voilà votre couteau!
Jac : - Merci!
Éric : - Voulez-vous autre chose?
Jac : - Oui, je voudrais des toilettes pour demain.
Éric : - Pour demain? Mais cela ne suffira pas!
Jac : - Dans ce cas, je vous laisse un an.
Éric : - D'accord.

Un an plus tard, les toilettes furent achevées. Éric alla voir le paysan. Mais il n'arrivait pas à prononcer le mot « toilettes ».

Éric : - Voici vos « cillètes ». Mais à quoi cela va-t-il vous servir.
Jac : - A quelque chose.

Éric rentra chez lui, toujours en train de se demander à quoi cela pourrait servir.


Les deux ennemies, de Myriam et Shonna

Dans un monastère, deux ennemies : une qui était très pauvre et l'autre qui était tout l'inverse de la tisserande. Elle était religieuse et habitait dans un monastère. La pauvre tisserande habitait seule dans une petite maison.

La tisserande (gentiment) : - Veux-tu que je te confectionne un manteau?
La religieuse : (très énervée) : - Depuis quand viens-tu me parler?

La tisserande repartit en versant quelques larmes. La religieuse vint la trouver.

La religieuse : - Attends chère amie, pourquoi pleures-tu?
La tisserande (vexée) : - Je pleure parce que tu ne veux pas que je te fasse un manteau.
La religieuse : - Parce que tu me dérangeais pendant mes prières, tu sais que c'est important pour moi!
La tisserande (tête baissée) : - Je te demandais juste si tu voulais que je te confectionne quelque chose.
La religieuse (en souriant): - Tu te rappelles quand tu as mis le pied dans le seau et que tu avais aspiré les spaghettis par le nez?
La tisserande : - Veux-tu que l'on redevienne amies?
La religieuse : - Bien sûr!


La reconversion au Moyen-Age, de Chaïma et Kerwan

Il était une fois une boulangère qui voulait devenir écuyer. Elle alla voir un écuyer professionnel à Paris.

Oliver (s'avançant vers Charlotte) : - Bonjour, madame!
Charlotte : - Bonjour, je m'appelle Charlotte. Je suis boulangère et je voudrais devenir écuyer. Peux-tu m'aider s'il te plait?
Oliver : - Bien sûr!

Le chevalier pour lequel travaillait Oliver lui cria alors d'aller nettoyer les sabots de son cheval. Ce qu'il fit mais le cheval fit caca sur sa tête.

Oliver (en criant) : - Aaaaaah! Il a fait caca sur ma tête!

L'écuyer revint ensuite vers Charlotte, une fois la tache accomplie.

Oliver : - Pour devenir écuyer, tu dois aller chercher l'épée du seigneur Jimmy.

Deux mois plus tard, elle la ramena.

Charlotte (en criant) : - J'ai réussi!

Elle devint alors l'écuyer d'Oliver, qui devint à son tour chevalier.


La jongleuse et la forgeronne, de Sarah et Amélia

Il était une fois, au moyen-âge, dans une ville, une jongleuse qui cherchait une maison et de la nourriture. Elle alla rencontrer la forgeronne pour lui demander conseil.

La jongleuse (en criant) : - Maman! Maman! Je vais chez la forgeronne pour qu'elle m'aide à trouver le seigneur!

Dans la forge, la forgeronne était occupée à travailler une épée.

La forgeronne (sèchement) : - Que veux-tu?
La jongleuse (timidement) : - Je voudrais aller chez le seigneur.
La forgeronne : - D'accord, suis-moi.

Arrivées chez le seigneur, celui-ci leur demanda ce qu'elles voulaient.

La jongleuse : - Je voudrais une maison, seigneur, s'il vous plait.

Le seigneur, à la place de la maison les invita chez lui et elles le remercièrent.


La tisserande et la paysanne, de Clara et Anastasia

Dans un petit village de province, vivaient deux jeunes filles : une tisserande et une paysanne.
Cette dernière, nommée Anabelle, passait chaque jour devant une maison où vivait une tisserande, du nom d'Amandine.
Amandine détestait la paysanne qui l'insultait souvent en passant devant chez elle.

Amandine (en colère) : - J'en ai assez que tu m'insultes! J'ai passé ma journée à tisser et toi tu me déranges.
Anabelle (tout étonnée) : - Qui? Moi?
Amandine : - Oui, toi, bien sûr!
Anabelle (lui tournant le dos) : - D'accord, je m'en vais!
Amandine (avec un air malicieux) : - Tu n'as pas envie de boire? Vas donc dans la cuisine...
Anabelle : - Oh, merci beaucoup!

La tisserande se dépêcha de remplir un seau d'eau et de la mettre sur la porte entrebâillée. Quelques instants après, la paysanne sortit en remerciant la tisserande. Mais le seau lui tomba dessus et elle s'en alla d'un air furieux.
On ne la revit plus jamais.


Dans le château fort du seigneur Victor, de Jimmy et Baver

Le chevalier : - Bonjour, Jimmy Boy!
Jimmy Boy (content de voir le chevalier) : - Bonjour!
Le chevalier : - Tu dois me préparer pour la guerre.
Jimmy Boy : - D'accord. Mais il va manquer du fer pour fabriquer l'armure.
Le chevalier : - Vas faire cette armure sinon je te tue! Donne-moi mon emploi du temps.
Jimmy Boy : - Demain, il y a la guerre avec El Matador.
Le chevalier (ravi d'apprendre cette nouvelle) : - Merci, écuyer.

Le chevalier du Faucon tua El Matador et fut le seul survivant.
Il dansa toute la nuit avec son compagnon Jimmy Boy pour fêter la victoire.

 
Les trois malheureux de Fadil,Vincent et Aurélien

Dans un champ, deux paysans travaillaient. Ils s'appelaient Fadil et Aurélien.

Vincent (s'avançant vers les paysans) : - Bonjour!
Fadil et Aurélien : - Bonjour monsieur le jongleur.
Fadil : - J'ai faim.
Aurélien : - Moi aussi....
Vincent: - Moi aussi ,comme vous.

Vincent, Aurélien, Fadil s'assirent à côté du champ.

Un garde (venant les chercher) : - Le Seigneur vous appelle, messieurs.

Fadil, Aurélien, Vincent : - On vient tout de suite.

Ils arrivèrent chez le seigneur, qui les attendait.

Le Seigneur : - Faites moi un spectacle".
Fadil, Aurélien, Vincent : - Tout de suite, mon Seigneur.
Le Seigneur : - J'ai bien aimé. Restez donc manger et dormir.
Fadil, Aurélien et Vincent (en choeur) : - Merci mon Seigneur pour votre bonté.

Le Seigneur et les garçons allèrent dans la salle à manger et dégustèrent un somptueux repas.

Fadil, Aurélien et Vincent (ensemble) : - Merci mon Seigneur pour ce bon repas.
Le Seigneur : C'est l'heure de se coucher.
Fadil, Aurélien et Vincent (joyeusement) : - Merci pour tout, Mon Seigneur.

Posté par Maitresse CM1B à 13:08 - - Commentaires [19] - Permalien [#]



19 janvier 2012

Vivre au Moyen-Age

Tu as pioché une carte personnage issu du Moyen-Age.

Tu dois ensuite écrire une saynète (petite pièce de théâtre), avec un camarade, pour l'interpréter.

Il va donc falloir te renseigner sur ce personnage et connaitre sa vie pour écrire ta pièce au mieux.

 

Pour cela, tu feras un exposé sur ton personnage (tu peux te mettre avec quelqu'un qui a pioché le même personnage que toi).

 

1 - Relis la feuille de méthodologie "Comment faire un exposé?"

 

2 - En fonction de ton personnage, tu peux aller sur différents sites :

 

 

        ou ici : http://ecoles.ac-rouen.fr/rousseau/Dossiers/Moyenage/Metiers/service.php

 

 

 

N'oublie pas!

 

- Sur ton brouillon, note les activités et tout ce qu’il y a d’important sur ce métier.

- Imagine la vie de ton personnage puis raconte au brouillon une de ses journées ou comment il a pu vivre sa vie : il y a des indications au dos de ta carte pour t’aider, n’oublie pas de demander à les consulter…

- Vérifie bien l'orthographe, la grammaire, la conjugaison.... dans ce que tu écris : relis-toi bien et fais relire par des camarades. Fais ensuite corriger ton brouillon par la maîtresse.

- Choisis une illustration sur ton texte dans un livre ou sur Internet.

Posté par Maitresse CM1B à 18:21 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

30 décembre 2011

Les contes de Noël

Pour Noël, l'exercice en rédaction était le suivant : Écrire un conte de Noël en utilisant des cartes piochées en classe (issues du jeu "Il était une fois...").
Encore une fois, c'était loin d'être facile et tout le monde n'a pas terminé à temps, ce qui explique qu'il n'y ait pas 27 histoires sur le blog.
Je vous laisse les lire, encore une fois, bravo à tous!


Un Noël bizarre, de Anastasia

Personnage : Une princesse
Lieu : Une chaumière
Objet : Du feu
Événement : Le temps passe
Fin : Alors ils jurèrent de ne plus jamais se battre

Il était une fois, une princesse très belle, un prince et deux rois qui se détestaient. La princesse et le prince jouaient ensemble quand ils étaient enfants, mais le père de la princesse lui avait interdit de franchir une ligne qu'il avait tracé.
Un jour, la princesse, qui s'appelait Jasminne, alla dans le village. Là-bas, elle y trouva une petite chaumière et s'y installa.
Le roi, qui s'inquiétait décida de partir à sa recherche. Il ne la trouva pas. Le roi était désespéré.
La chaumière était tellement bien cachée que nul ne put la trouver.
Le roi crut que c'était le château voisin qui gardait sa fille dans la tour nommée « La tour du malheur ».
Alors, le roi dit :
« Puisque c'est comme ça, nous les combattrons! »
La guerre commença le samedi trente avril.
La princesse, qui avait entendu parler de la guerre était tellement surprise!
Puis l'hiver vint et la princesse vit passer le temps.
Avec du feu, elle put se nourrir.
Noël vint et la nuit du vingt-quatre, le Père Noël vint à la chaumière.
La princesse sursauta et alla voir par la fenêtre.
C'est alors qu'elle vit le Père Noël! Elle lui ouvrit et le Père Noël dit :
« Je ne viens pas pour te donner un cadeau mais pour te parler! »
La princesse, surprise, lui dit :
« Mais pourquoi donc?
- Parce que ton père se bat. Les deux châteaux font la guerre.
- Je dois les arrêter! Ah, merci, Père Noël! S'écria-t-elle.
- Je t'en prie, mon enfant. »
Arrivée au château, son père fut surpris de la voir et dit :
« Excusez-moi de faire cela. »
Alors, ils jurèrent de ne plus jamais se battre.


L'histoire de Fadil

Personnage : Des parents
Lieu : Une ferme
Objet : Un terrier
Événement : ?
Fin : Il reconnut ses erreurs de jugement et se repentit

Il était une fois, un homme qui s'appelait Maxime, sa femme Julie et un garçon qui s'appelait Léo.
Ils vivaient en Ile-de-France, dans un cabane.
Ils étaient si pauvres qu'ils allaient tuer des souris dans leur terrier pour les manger.
Un jour, ils allèrent à la ferme pour fêter Noël.
La maman offrit une brouette à son fils mais elle se cassa.
La souris donna un coup de main pour la réparer et Léo eut sa brouette.
L 'enfant et le père offrirent un collier en coquillages à la maman.
Le jour du retour, le mari ne voulut pas partir.
La femme et le mari se disputèrent pendant trois heures et la maman et son fils retournèrent à la maison.
Le lendemain, le mari revint tout de même à la maison.
Le Père Noël passa et ils fêtèrent un merveilleux Noël.


L'histoire de Svetlana

Personnage : Un ogre
Lieu : ?
Objet : Une fenêtre
Événement : Une évasion
Fin : Et d'après les rumeurs, ils dansent toujours

Il y a longtemps de cela, vivaient un roi et une reine qui avaient une fille.
C'était bientôt Noël et le roi et la reine ne savaient pas quoi offrir à la princesse.
Un jour, un géant surgit de nulle part. Il commença à dévaster le village. Le roi et la reine ne sachant pas quoi faire, décidèrent que celui qui tuerait le géant épouserait la princesse.
Le lendemain matin, la nouvelle arriva à Balla, un village situé au nord de la France.
Tédy était un garçon et aidait tout le monde.
Le géant s'était installé dans une vieille grotte.
Comme c'était bientôt Noël, Tédy décida que celui qui tuerait le géant, ce serait lui.
Il partit aussitôt et sur le chemin, il traversa des montagnes, des rivières, des champs, des villages et même des grottes.
Il arriva enfin au château et voulut passer les portes mais les gardes ne le laissèrent pas passer.
Alors, il contourna le château et passa par la fenêtre de la chambre du roi. Il l'appela et quand il entra dans la chambre, il vit que tout était décoré. Ils s'assirent sur le lit et Tédy dit au roi :
« Je tuerai le géant, même si je dois en perdre la vie! »
Le roi, tout ému, s'empressa d'aller prévenir la reine.
Tédy réclama des chevaux, une armure, des soldats et une épée. Il partit dès le lendemain.
Une évasion se préparait dans la grotte du géant. Quand Tédy y entra, le géant était fou de rage et avait abimé l'intérieur de sa grotte.
Ils combattirent et un moment, le géant tomba à terre.
Tédy avait gagné.
Il rentra au château et bien sûr, Noël était prêt.
La princesse et Tédy se marièrent et ils dansèrent toute la nuit.
Et d'après les rumeurs, ils dansent encore.


L'histoire de Sarah

Personnage : Un dragon
Lieu : Une rivière
Objet : Un cœur
Événement : Engloutir
Fin : Et le royaume se réjouit de la fin du règne du tyran

Il était une fois, un royaume très très beau.
Le tyran qui gouvernait ce royaume décida d'offrir à la famille Dragon une journée à la rivière, pour fêter Noël.
La famille Dragon se rendit donc à la rivière, emmenant avec eux le précieux cœur.
Ils se mirent en maillot de bain et allèrent nager.
Mais le cœur fut englouti dans l'eau.
Le tyran, passant par là vit le cœur et mourut instantanément.
La famille rentra chez elle.
Et le royaume se réjouit de la fin du règne du tyran.


L'historie de Susana

Personnage : Un paria
Lieu : Une île
Objet : Un cœur
Événement : Ils se séparent
Fin : Et tout fut reconstruit à la gloire du passé

Il était une fois, une famille de cinq personnes. Une maman, un papa, un grand frère et deux jumelles. Les deux jumelles faisaient tout pour que les deux parents s'en prennent à leur frère. Un jour, il s'était tellement fait disputé, qu'il décida de partir sur une île, sans le dire à personne. Tout le monde était inquiet, sauf les jumelles.
C'était le dix-huit décembre deux mille dix et Noël approchait. Sur l'île, Kevin essayait de séduire une princesse. Le jeune garçon lui donna des lettres, des fleurs mais Lora, la princesse, n'accepta pas.
Le lendemain, le grand garçon lui donna un magnifique bijou et elle accepta.
Alors le couple revint chez le beau garçon. Les parents étaient contents.
Un jour, Kevin se mit à ignorer son amoureuse. Car la jeune fille avait lu le journal intime de Kevin.
Comme elle en eut assez d'être ignorée, elle partit!
Pendant des semaines, le garçon était triste. Mais à la veille de Noël, la grande fille sonna et donna un cœur de bonheur. Les deux jumelles étaient tellement viles qu'elle n'eurent pas de cadeau de Noël. Elles étaient furieuses et cassèrent tout.
Kevin et Lora se marièrent et eurent beaucoup d'enfants.
Le roi s'aperçut que ses deux filles avaient ruiné la ville. Alors le roi les mit en prison. Et tout fut reconstruit à la gloire du passé.


La sorcière, de Shonna

Personnage : Une sorcière
Lieu : Un royaume
Objet : Un livre
Événement : Une vengeance
Fin : Alors, ils reconstituèrent les lieux comme ils étaient par le passé

Il était une fois, dans un royaume, une jolie princesse et un prince. Elle se nommait Elisabette et son époux Robert. La veille de Noël, ils préparaient déjà le buffet et terminaient les préparatifs. La jeune femme envoyait les cartes d'invitation pour Noël.
Le soir venu, tous les invités arrivèrent.
Pas loin d'ici, vivait une sorcière qui se nommait Olivia. Elle avait entendu parler de cela et ne trouva pas juste de ne pas être invitée. Donc elle chercha dans son livre pour trouver une potion qui la rendrait belle. Elle arriva à la fête plus belle que jamais.
Elisabette était toujours dans la cuisine.
Olivia était elle aussi amoureuse du jeune homme. Avant qu'elle ne lui proposa de venir chanter les chansons de Noël et de danser, Elisabette revint et Olivia dit :
« Regarde, la boulangère t'appelle!
- D'accord, j'y vais! »
Pendant ce temps-là, les habitants de la ville, y compris Olivia et Robert, ouvrirent leurs cadeaux.
Quand Noël fut fini, tout le monde rentra chez soi. Olivia demanda à Robert et à Elisabette de passer la nuit ici. Elisabette prit la parole :
« Qu'en penses-tu? Demanda-t-elle énervée à Robert qui fut d'accord. Bien, suis-moi, je vais te montrer ta chambre. »
Le lendemain matin, Elisabette commença à en avoir assez. Elle alla voir Olivia.
Mais comme Olivia était une sorcière, elle réserva de nombreux pièges à Elisabette. Et elle avait emprisonné Robert.
« Tu dois affronter deux épreuves. On verra si tu arriveras à traverser la mare aux crocodiles puis à aller chercher un clef dans l'eau! »
Elisabette réussit avec succès les épreuves. Olivia se vengea : elle prit sa baguette et détruisit les lieux. Mais ensemble, Elisabette et Robert la détruisirent et tout le monde en fut heureux.
Alors, ils reconstituèrent les lieux comme ils étaient par le passé.


L'histoire de Damien

Personnage : Une vieille dame
Lieu : Un village
Objet : Une enveloppe
Événement : ?
Fin : Ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours

Il était une fois, une vieille dame qui était assise sur un banc, dans un parc. Ce parc se situait au milieu d'un village. La dame âgée avait l'air triste. C'était la période de Noël et elle se sentait seule.
Quand tout à coup, elle vit tourbillonner au dessus-d'elle une enveloppe. Elle l'attrapa et l'ouvrit. A l'intérieur, il y avait un mot qui disait : « Si vous êtes seul, venez nous rejoindre au pays des enfants. Là-bas, il n'y a que des rires et de la joie. »
La dame se leva et se dirigea vers la lumière où se trouvait un enfant qui lui tendait la main.
Et d'un seul coup, elle se retrouva au milieu d'enfants qui jouaient et riaient.
Ce fut son plus beau Noël.


Un Noël? De Aïnoa

Personnage : Une bergère
Lieu : Un chemin
Objet : ?
Événement : Un secret est découvert
Fin : Alors, il prit conscience de la loyauté de son frère

Il était une fois, dans une petite ferme, une bergère. Un jour, elle entendit frapper à la porte.
Elle ouvrit et vit un homme avec des grosses bottes.
Il demanda à entrer car il devait lui dire un secret précieux :
« Tu dois croire au Père Noël! »
Puis, il partit.
La jeune fille ne savait pas qui il était mais elle décida de l'écouter.
Le monsieur, sur le chemin, prit son épée et partit pour de nouvelles maisons. Dès qu'il entra dans la maison de son frère aîné, il répéta ce qu'il avait déjà dit.
Son frère se leva d'un seul coup et dit tout haut :
« Mes enfants ne croiront pas à des sottises pareilles! cria-il énervé. Alors, pars! »
La nuit du vingt-quatre décembre, un long train prit ses neveux, George et Lise, à destination du Pôle Sud.
Dans le train, ils virent des montagnes de jeux, ainsi qu'un homme avec un gros manteau rouge avec des ourlets blancs et un bonnet rouge.
Il demanda à tous leur prénom et dit d'une voix grave :
« Je suis le Père Noël! »
Le père de George et Lise, qui avait eu le temps de monter dans le train avant son départ, regardait la scène.
Le Père Noël dit :
« Je suis avec toi! »
En cet instant, le père de George et Lise était bouche bée. Alors, il prit conscience de la loyauté de son frère.


Le Noël magique, de Kerwan

Personnage : Un voleur
Lieu : Un marché
Objet : Une missive
Événement : Un secret est découvert
Fin : Mais elle revint les voir de temps en temps

Il était une fois, une petite fille qui s'appelait Erika. Elle habitait à Nice et était amie avec un voleur.
Tous les Noël, il volait seize cadeaux pour Erika au marché de Nice.
Un jour, la fillette envoya au Père Noël une missive. Elle avait découvert son secret. Elle savait que son ami était le fils du Père Noël car il le lui avait dit.
Les deux amis partirent pour le Pôle Nord. Sur le chemin, ils virent la Fée des Neiges qui leur dit :
« Pour aller là-bas, il faut résoudre deux énigmes. »
Pour commencer, il fallait trouver le renne du vieil homme. Ils le trouvèrent dan l'étable. La seconde était de trouver le traineau de son père. Ils le trouvèrent dans le garage.
En échange, il lui donna ce qu'elle voulut. Elle voulait un chien, des jouets et un hamster. Elle retourna chez elle et elle vit ce qu'elle avait souhaité. Malgré les cadeaux, le Père Noël et son fils lui manquaient. Mais elle revint les voir de temps en temps.


Le petit paysan, de Myriam

Personnage : Un  paysan
Lieu : Un chemin
Objet : Un bateau
Événement : Ils tombent amoureux
Fin : Sa peine disparut pour laisser place à la joie

Il était une fois, un petit garçon qui s'appelait Djoy. Il avait une famille qui était très pauvre. Pour Noël, ils n'avaient que deux biscuits. Djoy rêvait tous les soirs qu'un jour, ils seraient une belle famille.
Un soir, il rêva qu'il y avait un grand chemin. Ce chemin était celui de Noël. Il se réveilla dans la nuit et devant lui, il vit le même chemin que dans son rêve. Djoy rentra dedans et trouva un grand bateau. Il rentra dans la barque et commença à avancer. Le petit garçon se retrouva sur la mer Méditerranée et resta coincé. Il trouva un ballon de baudruche, une enveloppe et du papier. Il eut une idée : il écrivit sur le bout de papier.
« Cher Père Noël, je suis coincé sur un bateau, viens me chercher. Signé Djoy. »
Il prit le ballon et l'attacha à l'enveloppe. Quelques heures après, le Papa Noël reçut la lettre. Il la lut et partit à son secours.
Pendant tout ce temps, la famille de Djoy était très inquiète.
Le garçon rentra dans la maison du gros barbu et but du bon chocolat au lait. Et en même temps, il raconta tout au Père Noël...
Le vieil homme lui proposa de venir vivre chez lui avec sa famille.
Djoy lui répondit oui.
Quelques heures après, la famille de Djoy vint les rejoindre. Ils se présentèrent.
Quand le Père Noël présenta  sa fille, Djoy la regarda et tomba amoureux instantanément.
Et sa peine disparu pour laisser place à la joie.


Un Noël triste, de Jimmy

Personnage : Un  ennemi
Lieu : Une rivière
Objet : Un terrier
Événement : Une vengeance
Fin : Et le roi se réjouit d'un présent si inhabituel

Il était une fois, un homme qu'on appelait Nicola. Il avait une grande barbe et une moustache.
Il était vêtu de blanc et de rouge. Il rencontra le roi du Portugal.
« Bonjour. Que fais-tu?
- Rien, monsieur.
- Tu n'as pas le droit de rester ici! Dit le roi fâché. Tu vas donc faire une épreuve : tu iras chercher une perle d'or dans la mer.
- Quoi?
- Et oui. »
Il partit donc chercher une perle d'or et soudain un lapin surgit.
Il dit  :
« Je suis le lapin de Noël, que fais-tu?
- Je vais chercher une perle d'or dans la mer.
- Ah? Celui qui t'as dit cela t'as menti! Dit l'animal.
- Ah bon?
- Viens dans mon terrier. A côté, il y a une rivière et dedans, il y a une perle d'or. »
Avant de partir, le lapinou dit :
« Le Père Noël est mort et bientôt c'est Noël. Veux-tu être le jeune Noël?
- D'accord! » répondit Nicola.
Il partit et sur la route, il perdit la perle.
Le lapinou l'appela :
« Viens!
- Non, je dois retrouver la perle!
- Non, viens! Je t'en donnerai une autre.
- Bon, d'accord. »
Il demanda au lapin un cadeau.
« Tiens, un cadeau pour sa majesté, fait par les lutins de l'atelier. »
Il donna le cadeau au roi et le roi se réjouit d'un présent si inhabituel.


L'histoire de Diego

Personnage : Un  prince
Lieu : Un palais
Objet : Une porte
Événement : Une rencontre
Fin : Et elle fut de nouveau réunie avec sa famille

Il était une fois, un prince qui s'appelait Jean et qui était chargé de protéger les habitants du village contre un sorcier. Celui-ci venait d'un palais maléfique. Quand la nuit tomba, le sorcier captura une petite fille et la changea en pierre.
Dès l'aube, le prince partit à sa recherche. En chemin, il rencontra le Père Noël. Quand ils arrivèrent au château maléfique, ils virent la statue de pierre qui était au sommet du palais.
A l'entrée, il y avait une porte, une grande porte. Toc toc toc! La porte s'ouvrit toute seule et le sorcier était là. Il lança un sort puis le Père Noël jeta un cadeau. Le cadeau rapetissa jusqu'à ce qu'on  ne le vit plus. Le prince alla chercher la statue de pierre au sommet. Sur une pierre, il était gravé qu'il fallait tuer le sorcier pour délivrer les gens. Le prince redescendit avec la statue et d'un coup d'épée, acheva le sorcier. Puis la petite fille, le prince et le Père Noël retournèrent au village et fêtèrent Noël. Et elle fut de nouveau réunie avec sa famille.


Un Noël fantastique, de Chaima

Personnage : ?
Lieu : ?
Objet : ?
Événement : ?
Fin : ?

Il était une fois, un petit garçon qui s'appelait Thomas. Il attendait Noël avec impatience. Aujourd'hui, c'était le vingt-cinq décembre et il était impatient d'être à minuit.
« C'est l'heure du repas. » dit sa maman.
Ils s'assirent tous à table :
« Hum, c'est délicieux!
- Et maintenant, au lit la compagnie! »
Tout le monde alla se coucher. Thomas était impatient, et il commença a fermer les yeux.
Tout à coup, un bruit réveilla Thomas. Le bruit c'était... Oh, oh, oh! Il courut vite dans le salon.
« Non, c'est impossible! C'est Père Noël en chair et en os!
- Oh Thomas, c'est toi?
- Et oui, c'est moi, Père Noël... J'ai été bien sage?
- Oui, bien sûr, Thomas. Allez maintenant, vas te coucher. »
Il claqua des doigts et hop! Thomas retourna dans son lit. D'un coup, il se réveilla.
Ce n'était qu'un rêve. Mais il y avait beaucoup de cadeaux. Il était vraiment content et ça, c'est ce que j'appelle un Noël fantastique!


L'histoire de Maëlis

Personnage : Un dragon
Lieu : Un marché
Objet : Un trésor
Événement : Un piège
Fin : Ils le mangèrent au festin et ce fut savoureux

Il était une fois, une petite fille courageuse qui partait travailler tous les matins au marché vers six heures du matin. Un matin, en passant devant une grotte, elle entendit un bruit. Elle alla voir et tomba dans un piège. Un dragon surgit et faillit manger la petite fille. Mais son papa, qui l'avait suivi, tira et tua le dragon.
La jeune fille qui s'était caché au fond de la grotte, découvrit un trésor avec des cadeaux de Noël et de la viande. Puis ils rentrèrent chez eux dans le village voisin avec le trésor et le dragon. Ils le mangèrent au festin et ce fut savoureux.


 

 

 

Posté par Maitresse CM1B à 18:37 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

18 décembre 2011

Pour cuisiner...

Pour ceux qui aiment cuisiner, plus de recettes ici : http://www.marmiton.org/recettes/selection_enfants.aspx

Personnellement, je vous conseille les roses des sables : c'est simple et c'est bon! Et je vous conseille de remplacer la "végétaline" par du beurre.

Bon appétit! :)

 

Posté par Maitresse CM1B à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2011

C'est bientôt Noël!

Dans peu de temps, ce sera Noël.

Comme dehors il fait froid, c'est l'occasion de rester à la maison et de faire des activités ludiques.

Vous pouvez bricoler ou cuisiner (avec vos parents, bien sûr). Pour cela, un petit lien plein d'idées : http://www.teteamodeler.com/

Pour ceux qui veulent lire de belles histoires : http://www.iletaitunehistoire.com/

Pour les plus vaillants, les plus courageux, les plus sérieux : vous pouvez réviser un peu sur votre ordinateur : http://www.takabosser.net/base_documents/exercices_en_ligne.php

Si vous avez d'autres liens de ce type, partagez-les avec la classe!

Passez de très bonne vacances! :)

                                                                                                                                                                    

 

 

Posté par Maitresse CM1B à 12:58 - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 novembre 2011

Les histoires terrifiantes des CM1B

Les élèves de CM1B ont tous écrit une histoire terrifiante pour Halloween.

Félicitations, l'exercice n'était pas facile!

Je vous laisse découvrir ces histoires fantastiques...

 

L'homme-bête du 31 octobre 1999, de Rayan

Je suis un petit garçon qui sort dehors pour Halloween.

Je marchais tout seul sur le trottoir pour aller chercher du pain à la boulangerie, quand, en face, j'ai vu un monsieur assis à l'arrêt du bus.

Soudain, sa grosse tête se transforma en tête de dragon, puis en zombie, en chimère, en loup-garou, en vampire, en fantôme, en momie, en hydre, en cerbère puis enfin en serpent. Finalement, il se transforma en chauve-souris puis il s'envola.

Je regardai où il allait. Il commençait à aller vers ma maison. Il se posa sur la fenêtre de mes parents. En courant, je montai dans leur chambre mais il n'était pas là. J'ai trouvé une lettre puis je l'ai ouverte.

En bas de la feuille, il y avait marqué trois noms : « Signé Bram Stocker, Dracula, Jack O'Lantern ». Le message disait : « Attention! Ce soir, ne te réveille pas ou tu verras des choses irréelles! ».

Ne sortez jamais tout seul la nuit du 31 octobre, sinon mon aventure pourrait vous arriver.

                                                                                                                          

Halloween, d'Anastasia

Ce vendredi 31 octobre 2011, je me suis levée a 7h20 pour aller a l’école. Ah oui! J’avais oublié, je m’appelle Lila. Revenons à notre histoire. Une fois prête, je suis allée chercher Margot, ma meilleure amie. Au beau milieu du chemin un drôle de bonhomme avec un chapeau vert et un manteau orange nous a demandé où nous habitions. Je lui ai dit :

« - Non, Monsieur. Je ne vous dirai pas où j’habite! »

Mais Margot m’a dit :

« - Tu ne trouves pas cela bizarre? »

Je ne lui ai rien répondu. A 16h30, je suis sortie de l'école, tout en pensant à cette drôle de rencontre. Une fois a la maison, mon père m’a surprise en disant :

« - Bon Halloween! »

Moi, qui avait oublié le 31 octobre! C’était la première fois! Une fois la nuit tombée, je suis allée demander des bonbons avec mes amis Jules et Margot. Une fois la récolte de bonbons terminée, je rentrai à la maison, rue Lulu Castagnette. Tout d’un coup, je vis le drôle d’homme qui m’avait demandé où j’habitais. Je le voyais grimper sur le toit de la maison voisine. J’étais tremblante de peur.Arrivé en haut du toit, le bonhomme se mit à se transformer en loup-garou. Puis, il me repéra. J’avais crié. Je sais il na le faillait pas. Il me regarda de ses yeux terrifiants.Il sauta et il me dit :

« - Pourquoi es-tu la? Pourquoi ne cours-tu pas?

- Parce que je n’ai pas peur. »

En vrai, j’avais très très peur. Puis je me suis rappelé que les loups-garous craignaient l’argent. Je me suis aussitôt rappelé que j’avais mon porte bonheur dans ma poche. Il était en argent. Je lui ai dit :

« - Approche plus près! »

Il s’approcha de moi. Je lui montrai mon porte bonheur en argent. D’un coup il se transforma en cendres à mes pieds. Maintenaient que les journalistes étaient arrivés, ils avaient raconté toute l’histoire à la télé.Et maintenant, il y a une statue de moi rue Lulu Castagnette. Et maintenaient, je me rappellerai toujours d’Halloween.

Alors, bonne chance, chers lecteurs, si vous vivez un aventure pareille!

                                                                                                                         

Un mystère à résoudre, de Svetlana

Bonjour! Je m’appelle Margaux et je suis première de ma classe. J’habite à Charenton-le-Pont et je suis fille unique. Je passe mes journées à l’école. Quand je rentre de l’école, je vois plein de monde.Aujourd'hui, j’arrive à la maison : personne. Alors, je fouille la maison et toujours personne.

D’un coup, la porte s’ouvre et ça me surprend. Je descends les escaliers sur la pointe des pieds. J’arrive et je vois papa ! Ouf ! Je suis soulagée.

Papa est vite allé dans sa chambre et m’a dit d’aller en haut. Quand je suis allée dans ma chambre j’ai regardé le calendrier et je me disais que papa avait quelque chose de prévu et qu’il l’avait noté. Mais non! Je sais juste que demain soir, c’est la pleine lune ! C’est le jour où les morts-vivants se réveillent apparemment.

Après ça, on a mangé, et j’ai du aller dormir. La nuit s’est bien passée.

Le lendemain je suis allée à l’école et en rentrant, papa attendait. J’ai ouvert la porte et il a fait la même chose qu’hier : il a couru vers sa chambre et m’a dit de monter en haut. Alors, je suis montée.

On a mangé, et après je suis allée me coucher. Mais d’un coup on m’a appelée. Je me demandais qui pouvait m’appeler à une heure pareille. Je me suis levée du lit et j’ai regardé par la fenêtre. Là des gens de la ville étaient devant chez moi. Mais ce n’étaient plus les gens de la ville, c’étaient des…des…morts…morts-vivants !

Ils commencèrent à frapper la porte. Je commençais à trembler de peur. Ils arrivèrent à ouvrir la porte et coururent à toute vitesse vers ma chambre, les bras allongés devant eux. Ils étaient là, devant moi. De justesse, j’ai réussi à m’échapper de la maison. Après ils sortirent de la maison, coururent après moi et essayèrent de me tuer. Ils se tuèrent les uns les autres car ils étaient les uns devant les autres et n’arrivèrent pas à me frapper. Mais à chaque fois leurs corps se reconstituaient. J’ai couru plus vite qu’eux, et j’ai fini par les semer. Je suis rentrée à la maison et je suis allée dans ma chambre, là, j’ai regardé le calendrier. Oh ! C’est aujourd’hui le mardi 31 octobre, le jour d'Halloween.

J’avais bien compris pourquoi tout cela s’était passé (parce que c’était Halloween). Je n’ai aucune idée de ce que sont devenus les morts-vivants.

Un bon conseil avant de regarder votre calendrier : réfléchissez à ce que vous lisez. Pour bien vous battre et bien vous défendre, faites du karaté : c’est un bon entrainement (et attention à bien écouter les professeurs).

Ah, et j’ai oublié de vous dire! J’ai enfin compris ce que préparait papa. C'était Halloween !

                                                                                                                       

Le monstre et le petit garçon, de Burak

On vient d'emménager. On habite juste à côté d'une maison hantée.

Un jour, dans cette maison, j'ai vu un monstre. Il m'a poursuivi. Arrivé au magasin, il m'a attrapé et m'a enfermé dans la maison. Je me suis enfui et j'ai dit à mon père d'appeler la police. Je leur ai décris son visage et la police a enfin attrapé le monstre.

Son frère est alors venu le venger et a tué tous les policiers.

Maintenant, il habite chez son petit frère.

                                                                                                                                                        

La petite vampire, de Myriam

Il était une fois, une petite fille qui s'appelait Myriam. Elle n'avait que cinq ans.

Elle partait à l'école, le 17 septembre 2012. Elle n'avait pas encore d'amis. Elle rencontra alors une fille qui s'appelait Lise. Elles rentrèrent en classe et travaillèrent beaucoup.

Dring! L'école était finie. Lise et Myriam rentrèrent chez elles (elles étaient voisines) et allèrent se coucher.

Le lendemain, à l'école, pendant la récréation, Lise croqua Myriam qui devint un vampire.

Elles attaquèrent toute la ville. Il y avait du feu, des gens qui s'enfuyaient. Mais Lise et Myriam les rattrapaient toujours.

Elles étaient des espèces de vampires très rares. Elles pouvaient vivre le jour.

                                                                                                                       

Chasseur de monstres, de Diego

Bonjour! Moi c'est Lulu et lui, c'est mon frère, Mark. On est en 2011, dans la ville de Lyon.

On est à la recherche du Dr. Gero car il crée des monstres à partir de cellules humaines et de loups. Cela donne des loups-garous. Ils avaient déjà attaqué la ville à plusieurs reprises. Les voilà qui attaquent de nouveau.

Il faut intervenir! Il y a déjà beaucoup de gens avec la tête arrachée ou même des gens démembrés.

Cric, cric! Je vise le cœur et je tire. Pan! Un de moins.

Mais il en reste encore neuf. Même un seul pourrait détruire la ville. Il faudrait poser une bombe avec un compte à rebours.

Trois, deux, un, zéro... Poum!

Non, ils ne sont pas tous morts. Il en reste encore deux. On va les tuer.

Aaaaaaaah... Clash!

                                                                                                                                                   

La momie tueuse, de Théo

Il y a une légende qui dit qu'une momie régnait dans une dune de sable dans un souterrain.

Il y avait deux enfants, qui s'appelaient Isabelle et Bernard qui rêvaient de découvrir ce souterrain. Ils partirent voyager dans le désert et commencèrent à marcher sur les dunes de sables. D'un coup, ils tombèrent dans le souterrain. Ils commencèrent à l'explorer.Ils passèrent partout, sauf par une porte qu'ils ne virent pas. La porte s'ouvrit alors et la momie apparut.Ils la voyaient bel et bien, de leurs propres yeux!

Elle était en train de revenir à la vie! La momie prit le petit garçon par le cou et lui coupa la tête. Isabelle, voyant cela fit une crise cardiaque.

La momie allait envahir le monde en 1787.

                                                                                                                                                       

Un Halloween infernal, de Kerwan

Le 31 octobre, Kerwan et ses amis fêtaient Halloween.

Mais ce soir-là, ce n'était pas un Halloween comme les autres. Ce soir, Kerwan, Aïnoa et Rayan allaient dans le cimetière. Ils avancèrent et virent un squelette devant eux. Le squelette se leva de sa tombe et arracha la tête de Rayan. Il y avait du sang qui coulait.Aïnoa dit :

« -Ah! C'est dégoutant! »

Et elle se mit à pleurer.

Ils continuèrent quand même à avancer dans le cimetière et virent une mante religieuse plus grande qu'un éléphant. Elle commença par manger Aïnoa car c'était la seule fille du groupe et c'était elle qui l'avait réveillée.

Puis la mante religieuse rentra dormir dans son caveau après ce festin.

                                                                                                                           

Monster Haouse, de Clara

L'histoire que je vais vous raconter se passe dans le petit village de Monsteur Ville, dans la campagne française.

Au milieu de ce village, existe une mystérieuse maison. La maison appartient à M. Gobli, un très vieux paysan que tous les habitants trouvent étrange. Sa maison inspire la crainte et la méfiance de tous car on prétend qu'elle mange les visiteurs et que personne n'en ressort jamais.

Une jeune fille, Hemma, qui aimait les défis, avait parié avec ses camarades de classe que le 31 octobre, pour Halloween, elle irait dans cette maison.

Elle entra dans le jardin de la maison mystérieuse et se mit à cueillir des fleurs.Aussitôt, la maison se réveilla et ouvrit la bouche. Les arbres attrapèrent Hemma de leurs branches et la projetèrent dans la bouche de la maison.

Ses camarades, qui étaient partis chercher des glaces virent le sac d'Hemma par terre et se dirent qu'elle allait revenir. Ils attendirent longtemps.

Mais Hemma ne revint jamais.

                                                                                                                         

Le renard et le loup-garou, d'Amélia

Dans une forêt du sud de la France, un renard se promenait. Tout à coup, il vit derrière un buisson un fusil.

Il s'enfuit dans son trou. Le voyant arriver, sa femme lui demanda :

« -Ça va? »

Il répondit :

« -Oui. »

Dans la famille des renards, ils étaient quatre : le renard, sa femme et leurs deux enfants.Des chasseurs cherchaient le trou du renard. La nuit tombait.

Soudain, près du trou, le portail du château s'ouvrit et un loup-garou en surgit. Les chasseurs tentèrent de s'enfuir mais en croisant le regard du loup-garou, ils devinrent eux-mêmes des loups-garous.

Pendant ce temps, les renards creusèrent et trouvèrent une nouvelle sortie. Le jour se leva alors qu'ils remontèrent à la surface.

Les loups-garous disparurent dans la forêt. Le renard dit à sa femme :

« - Attention : les yeux du loup-garou transforment les gens en loups-garous! »

Les renardeaux disaient :

« - Papa! Papa! On a peur des chasseurs et des loups-garous! »

Le renard expliqua à ses enfants que les loups-garous ne s'attaquaient pas aux renards car ils étaient de la même famille.

                                                                                                                                                         

Les griffons attaquent le royaume, de Vincent

Il était une fois un royaume. Un jour, un griffon l'attaque.

Les chevaliers se battirent contre lui et le griffon finit par s'enfuir.

Le lendemain, deux griffons revinrent et attaquèrent le royaume ainsi que le roi.

Beaucoup de chevaliers furent tués, sauf un, qui s'était caché.

Il tua les derniers griffons et le royaume fut sauvé.

                                                                                                                      

Sans titre, de Fadil

Il était une fois, un homme, sa femme et leurs trois enfants. Ils étaient très pauvres. Les enfants n'allaient pas à l'école car ils devaient travailler avec leurs parents pour gagner de l'argent.

La petite famille vivait dans les bois, à l'écart du village, dans le sud de la France.L'homme s'appelait Éric et sa femme Marion. L'ainé se nommait Gaspard, le cadet Maxime et le benjamin Nathan. Les trois enfants étaient très intelligents.

Le soir d'Halloween, le père alla chercher du bois pour la cheminée.Soudain, un vampire apparut. Il se dressa devant Éric et le mordit au cou avant de s'en aller. L'homme tomba alors sans connaissance.

Quand Marion alla voir pourquoi son mari était aussi long à rentrer, elle le vit allongé par terre. Elle s'assit et tenta de le réveiller. Quand il reprit connaissance, il était trop tard. Le sort l'avait déjà possédé.

Il se leva, poussa Marion et s'enfuit dans les bois. Marion lui demanda de s'arrêter et de rentrer mais son mari n'était plus lui-même : c'était un zombie.

Quand ils entendirent leur mère crier, les enfants sortirent de la maison et allèrent voir ce qui se passait. Leur mère leur expliqua tout et ils partirent chercher Éric dans les bois.

                                                                                                                            

La maison hantée, d'Aïnoa

C'est l'histoire d'un petite fille qui montait les escaliers pour aller se coucher.

Une fois dans son lit, elle éteignit la lumière de sa chambre et vit une forme lumineuse s'approchant d'elle, dans un bruit d'os entrechoqués.

La porte de sa chambre grinça et claqua soudainement.

Elle cria de toutes ses forces quand elle comprit que la forme était un squelette.

                                                                                                                       

La nuit des vampires, de Damien

Il était une fois, deux garçons qui étaient allées en forêt. Ils s'appelaient Hugo et Thibault. Ils se promenaient par un soir d'automne, quand, tout à coup, une lumière brilla dans la nuit. Hugo et Thibault se demandèrent ce que c'était et virent apparaître un vampire.

Celui-ci se dirigea vers eux. Hugo et Thibault furent pris de peur et se mirent à courir. Soudain, Hugo eut une idée et dit à Thibault :

« Allume ta lampe et mets lui dans les yeux! »

Le vampire, ébloui, s'évapora dans la nuit. Hugo et Thibault avaient eu très peur et rentrèrent chez eux en courant.

                                                                                                                       

Le délice, d'Aurélien

C'était il y a longtemps, en automne, à la veille d'Halloween.

Le petit Jules était resté seul à la maison. Ses parents étaient partis à une réunion et sa grand-mère devait le garder. Mais celle-ci était sortie faire une course. Jules pouvait bien rester une heure tout seul!

Tout à coup, l'horloge sonna minuit. Étrange! Il n'était que vingt heures!

On entendit la porte d'entrée grincer.

Jules sursauta :

« - Est-ce toi, grand_mère? »

Personne ne répondit.

On entendait du bruit dans les escaliers puis des pas dans le couloir.

« - Et si c'était un monstre? » se dit Jules en pensant à Halloween.

« - Brrr... Tout cela ne me dit rien qui vaille! »

Jules chercha à se rassurer et se dit en riant :

« Mais non, les monstres, ça n'existe pas! »

Tout d'un coup, la porte de sa chambre s'ouvrit violemment. Jules fut surpris.

Il reconnut la citrouille sans corps qu'il avait vu à la télévision dans son feuilleton préféré. Elle était répugnante avec ses gros yeux globuleux qui sentaient l'oignon et la bouche comme une banane.

Il n'y avait pas beaucoup de gens qui sortaient indemnes d'un combat face à elle.

Elle attaquait ceux qui se moquaient d'elle.

En la voyant, Jules entendit son ventre gargouiller. Il avait faim.

Soudain, il se jeta sur la citrouille sans corps et il l'avala toute crue!

                                                                                                                       

Les épouvantails affolés, d'Ali

Il était une fois, une famille qui vivait dans une ferme. Il y avait des animaux et des champs de blé dont la plupart contenaient des épouvantails.

Un jour de pleine lune, à minuit, le fermier sortit pour surveiller les champs de blés.

Soudain, il entendit un hurlement! Il se retourna, le cœur battant et vit que cela provenait d'un groupe d'épouvantails. Ils bougeait. Il fut surpris de voir des épouvantails se mouvoir ainsi.

D'un seul coup, ils brulèrent tous! Le soleil s'était levé.

Alors la famille organisa un banquet géant.

                                                                                                                        

Dans le cimetière, de Sarah

Un soir, dans un cimetière, Bart et Lisa se promenaient.

Tout à coup, un fantôme surgit. Bart et Lisa avaient très peur car le fantôme essaya de les attraper. Les deux enfants coururent vite mais le fantôme attrapa Lisa et la mit dans du sable mouvant.

Bart s'enfuit et s'aperçut que le fantôme était derrière lui avec un couteau.

Une alarme sonna alors très fort.C'était le réveil de Bart pour aller à l'école.

Quel cauchemar!

                                                                                                                                                   

Les super fantômes, de Jimmy

Un jour, Jimmy dansait avec sa femme et Alexi avec la sienne, à la fête du village de Milagres pendant la préhistoire.

A minuit, les deux frères se transformèrent en fantômes car ils étaient en mission. Leur mission était de faire peur aux enfants. Leur surnom : les super fantômes.

Après la fête, ils se mirent donc en route pour faire peur aux enfants dans leurs maisons.

Dans une des maisons, ils trouvèrent un ogre. L'enfant ogre était dans sa chambre, très bien rangée.

Ils n'eut pas peur des fantômes et leur dit :

« Moi, je vais vous manger pour mon dîner. Vous êtes un bon repas! »

Les fantômes avaient peur car c'était leur première mission.

L'ogre les attacha avec de la grosse ficelle et fit chauffer une marmite pleine d'eau. Il coupa des petites carottes et des oignons pour bien faire mijoter les fantômes.

D'un coup, la marmite explosa.

L'ogre était mort et les fantômes purent s'enfuir pour partir vers de nouvelles aventures.

                                                                                                                                                     

La peur, de Shonna

Cette nuit-là, c'était Halloween dans la ville de Willeur City. Il y avait une petite fille qui s'appelait Lora avec son petit frère, Loïc. Ils habitaient une maisonnette avec leurs parents.

Un jour, leur mère devait faire un gâteau pour une soirée. Mais il lui manquait de la levure. Elle demanda alors à Lora d'aller en chercher chez les voisins. Elle frappa à la porte. Toc, toc, toc! Personne ne répondit mais la porte s'ouvrit légèrement. La lumière était éteinte. Lora ne savait pas que cette maison était hantée et entra.

Elle monta à l'étage et entendit un grincement. Loïc la rejoignit et lui prit la main.

Tout à coup, ils tombèrent et se retrouvèrent au sous-sol. Un fantôme y habitait. Il dit aux enfants avec une voix forte :

« - Que venez-vous faire ici? »

Les enfants, traumatisés, n'osaient plus parler. Le fantôme se retourna un instant et les enfants trouvèrent une trappe par où s'enfuir. Ils retrouvèrent leurs parents et la mère leur demanda s'ils avaient trouvé de la levure.

« - On ne l'a pas trouvée, maman... répondirent-ils.

- Tant pis, je vais ramener des boissons... Allons-y! »

Bonne fête!

                                                                                                                                                   

La terreur, de Susana

Il était une fois, une petite fille de six ans qui s'appelait Sarah.

Ce jour-là, le 31 octobre 2011, Sarah alla sonner aux portes pour Halloween.

Elle était partie chercher des bonbons toute seule car ce soir-là, ses parents travaillaient tard.

Il était près de minuit.

Quand elle sonna à une porte, une dame ouvrit. C'était un loup-garou. Sarah sursauta.

C'est alors que de grandes et grosses sorcières et des vampires sortirent de la maison. Les vampires voulaient la mordre. Son cœur battant, elle courut de toutes ses forces. Mais les vampires la rattrapèrent et la mordirent.

Elle était devenue vampire et mordit toute la ville.

La ville devint alors la ville des vampires.

                                                                                                                                                     

Le chien vampire, de Chaïma

Il était une fois, dans un cimetière de vampires, un chien vampire. Il faut dire que ce chien-là était très utile car il pouvait se transformer en chien que les humains appelaient « animal de compagnie ».

Il partit un matin, dans le monde des humains, à la recherche de sang frais. Il se promenait tranquillement dans la rue, quand tout à coup la fourrière le vit. Le monsieur dit :

« - Viens là, mon toutou! »

Il l'emmena alors à la fourrière, un endroit très triste avec plein d'animaux en cage.

Un homme vint pour adopter un chien :

« - Je veux un chien très mignon. »

Le monsieur de la fourrière lui ramena le chien vampire et lui mit dans les bras. Le chien commença à le lécher et d'un coup, le mordit à la gorge.

Il lui avala tout son sang et le monsieur de la fourrière fut obligé de l'abattre.

                                                                                                                                                   

La nuit des vampires, de Hatim

Il était une fois, un vampire avec deux grandes dents et un marteau. Un soir, j'ai entendu du bruit chez les voisins. Le vampire était dans leur cuisine, en train de voler de la viande.

Quand il me vit, il s'enfuit dehors. Comme il faisait jour, il fut tué par la lumière.

                                                                                                                                                      

La petite fille et le doudou, de Maëlis

L'histoire se passe dans une maison hantée, de nos jours.

Une petite fille dormait dans sa chambre. Tout à coup, elle entendit un bruit. Elle se leva et regarda.

Dans son placard, elle vit un doudou fantôme.

Elle se recoucha, inquiète, dans son lit. Et c'est là que l'histoire commence : quand le fantôme doudou devint vivant.

La petite fille se réveilla et le vit. Elle se mit alors à crier. Elle sortit de sa chambre et courut se cacher derrière la télévision.Elle entendit alors un bruit effrayant. Elle se retourna et vit le fantôme qui la fixait de ses yeux noirs.

Soudain, le fantôme redevint un doudou. Alors, la petite fille se dépêcha de se débarrasser du doudou.

Puis, elle retourna se coucher.

Bonne nuit, tout le monde!

                                                                                                                                              

La sorcière et la transformation, de Mehdi

Il y a longtemps, dans un pays imaginaire, un petit garçon s'amusait avec son chat, dans sa chambre.

Sur la table de nuit, il avait posé une petite bouteille magique que lui avait donné une sorcière.

Il la posa sur son lit, le chat s'amusa avec et la renversa. C'est alors que le chat se transforma en crapaud.

Tout à coup, le petit garçon entendit frapper à la porte.

C'était la sorcière!

Par un tour de magie, elle transforma le crapaud en chat.

Le petit garçon était à nouveau heureux d'avoir son chat.

                                                                                                                                              

L'ogre et moi, de Chakir

L'histoire se déroule avant le sommeil, en Asie. J'avais rencontré un monsieur qui habitait une maison hantée.

Il m'avait demandé de le suivre. J'étais allé avec lui et il me montra un vampire.

Celui-ci me poussa dans un trou géant rempli de vers de terre et de dragons. C'ets alors qu'apparut un ogre. Il m'attrapa et je perdis connaissance.

Quand je me réveillai, je mangeai quelque chose. Les vampires appelèrent alors les fantômes. J'avais très peur.

J'ai réussi à me sauver et à retrouver le chemin de ma maison.

                                                                                                                                                   

Le voleur d'argent, de Baver

Baver avait tout ce qu'il voulait. Son ami, Jimmy n'avait pas de chance et voulait voler son argent. Même s'il ne voulait pas voler son meilleur ami, quelque chose le poussa chez Baver.

Celui-ci vit Jimmy par la fenêtre et ils se regardèrent un bon moment. Car Jimmy était terrorisé par le regard de Baver.

Quand Baver ouvrit la bouche, Jimmy comprit que son ami était un vampire. Jimmy se mit à courir mais Baver se transforma en chauve-souris et le rattrapa.

« - Tu sais que je suis un vampire maintenant. Tu dois donc mourir. » dit Baver à son ami.

Baver mordit Jimmy qui se transforma aussitôt en vampire.

                                                                                                                                              

La maison hantée, de Matthias

Il était une fois, en 1548, une ville où le soleil ne brillait pas : la ville noire. Pourquoi? Parce qu'une maison hantée assombrissait toute la ville.

Un jour, un avion à destination de la Dordogne passa au-dessus de la ville.Le pilote appelait au secours :

« Un fil s'est cassé, nous allons nous écraser sur la ville noire! »

Il n'y eut qu'un seul survivant. Il détroussa les autres passagers et finit avec une belle somme d'argent.

Un fantôme déguisé lui proposa alors d'acheter la maison hantée. Il accepta et s'installa.

Chaque nuit, des cris le réveillaient.

Un jour, il alla voir dans la chambre d'où provenait les cris.

Il y avait des fantômes qui arrachaient les poumons des anciens habitants pour se venger.

Ils avaient construit leur maison sur leur cimetière.

                                                                                                                                                        

Posté par Maitresse CM1B à 14:46 - - Commentaires [32] - Permalien [#]